Château Pomeaux 2017

DEGUSTATION

Le millésime 2017 du vin de Bordeaux fut précédé d’un hiver froid, avec des pluies plus légères que d’habitude. En février et en mars, les températures se sont réchauffées et le débourrement fut effectué environ une semaine plus tôt qu’à la normale. Fin avril, un fort épisode de gel a frappé la région de Bordeaux. Descendues jusqu’à -4°C, les températures furent les plus basses des 27 dernières années. Malgré celà, le gel n’a pas répliqué la catastrophe de 1991. L’expertise développée avec le changement climatique a permis aux domaines les mieux financés d’avoir recours à des hélicoptères, bougies chauffantes, asperseurs, tours à vent et autres techniques permettant de protéger une partie des récoltes. Certains vignobles de la rive droite et de la rive gauche ont malheureusement perdu l’ensemble des récoltes. Les autres domaines ont vu leurs rendements pénalisés avec une baisse moyenne de 40% par rapport au millésime précédent. Les températures ayant augmenté à la fin du printemps, une floraison rapide et homogène a eu lieu aux alentours de la mi-mai. À ce stade, la plupart des vignobles qui n’avaient pas été affectés par le gel étaient en bon état. Les pluies de juin apportèrent une humidité supérieure à la normale de saison, les conditions furent également chaudes et ensoleillées. Les températures stabilisées à 31°C pendant plusieurs jours grimpèrent jusqu’à 40°C. Le stress intense provoqué par la chaleur eut pour effet de ralentir le cycle végétatif des vignes. Les fortes pluies de la fin juin permirent d’apporter à la vigne les nutriments essentiels et déclenchèrent la reprise du processus végétatif. Juillet et août furent des mois secs, peu ensoleillés et frais pour la saison. La véraison a commencé tôt et des conditions de sécheresse sont apparues dans plusieurs vignobles. Dès la mi-septembre, les pluies tombant en continu favorisèrent la moisissure et les risques de dilution du raisin. Résistant à la tentation de vendanger tôt, les producteurs furent récompensés par le départ de la pluie offrant le temps nécessaire aux raisins pour mûrir. La clé de la réussite du millésime 2017 à Bordeaux fut des vendanges tardives, une sélection pointue des raisins et une extraction délicate. Les vins de Bordeaux 2017 sont des vins en général moyennement corsés, frais, aromatiques et plus légers en alcool que les millésimes plus ensoleillés. Ils présentent généralement des arômes doux et des tanins suaves.

Le millésime 2017 de Château Pomeaux a été vendangé la deuxième semaine d’octobre. Château Pomeaux a pu récolter une quantité moyenne de raisins mûrs. Après fermentation malolactique en petits fûts de chêne et élevage en fûts neufs de chêne français, le vin a été mis en bouteille au Château en juin 2019. Le millésime 2017 du vin Château Pomeaux est intense, concentré, fruité, riche, charnu et gourmand.

CRITIQUES