Château Pomeaux 2014

DEGUSTATION

Faisant suite à trois années compliquées, la saison du millésime 2014 a démarré de manière encourageante. L’hiver caractérisé par des températures modérées et par de fortes pluies, a contribué à la reconstruction des nappes phréatiques affaiblies par plusieurs années de sécheresse. Les précipitations ayant atteint leur plus haut niveau depuis 2001, l’hiver 2014 fut l’un des plus humides en 50 ans. Ces conditions engendrèrent un débourrement précoce effectué à la mi-mars, qui fut légèrement plus chaud que d’habitude. À un mois d’avril chaud, ensoleillé et sec ont succédé des températures plus fraîches et quelques pluies en mai. La floraison s’est déroulée à un rythme rapide en juin – mois qui fut caractérisé par des températures chaudes, aux conditions tropicales avec des risques de mildiou et de moisissure. Pour lutter contre cela, un effeuillage extensif et un éclaircissage pour une meilleure circulation des grappes ont été entrepris. En juin, de graves dégâts furent causés par de violentes tempêtes de grêle ayant frappé le Médoc et Saint-Emilion. Juillet s’est avéré être un mois humide et pluvieux avec des températures fraîches. Bien que sec, le mois d’août fut frais et peu ensoleillé. Au début du mois de septembre, le soleil a commencé à briller et le temps s’est réchauffé. Ce temps plus clément a permis d’assécher les vignes. Des précipitations furent enregistrées à la mi-septembre, mais le mois fut globalement caractérisé par des journées chaudes et sèches et par des nuits fraîches. Septembre 2014 fut l’un des mois de septembre les plus chauds, les plus ensoleillés et les plus secs depuis des décennies. La météo favorable s’est poursuivie sur le début du mois d’octobre, offrant des conditions idéales pour la récolte du millésime 2014. La longue saison de croissance et les belles conditions de fin septembre à octobre ont permis de produire des raisins de haute qualité, en quantités supérieures à celles des trois millésimes précédents.

Le Château Pomeaux 2014 fut vendangé la première semaine d’octobre. La récolte fut modérée et les raisins parfaitement mûrs. Après une fermentation malolactique en petits fûts de chêne et un élevage en fûts neufs de chêne français, le vin fut mis en bouteille en juin 2016. Le millésime 2014 Château Pomeaux est concentré, intense, riche, fruité, équilibré et gourmand.

CRITIQUES