Château Pomeaux 2011

DEGUSTATION

Après un millésime aussi légendaire que le millésime 2010, le célèbre œnologue et vigneron Michel Rolland a déclaré au propriétaire du Château Pomeaux : “Depuis dix ans, nous avons eu trois vins du millénaire, trois vins du siècle, deux vins de la décennie et deux très bons vins.” Suite à cette remarquable succession de millésimes au début des années 2000, Bordeaux a connu trois années successives difficiles.

Le Bordeaux 2011 est le produit de l’une des saisons de croissance les plus difficiles de l’histoire moderne. Après un hiver froid et sec et un printemps trop précoce, le débourrement fut effectué à la fin mars. Dans la majeure partie de la région bordelaise, le mois d’avril fut quant à lui le plus chaud jamais enregistré depuis 1900. Avec un mois de mai presque aussi chaud et sec, la floraison fut précoce. La première moitié de l’année fut l’une des plus chaudes des six décennies précédentes, mais malheureusement la chaleur s’est accompagnée de très peu de pluie. En juin, un pic de chaleur vint aggraver les conditions de sécheresse et causer des dommages sur les vignobles. De nombreux raisins furent brûlés par le soleil. En juillet, lorsque le temps a pour habitude de se réchauffer à Bordeaux, les conditions ont de nouveau basculé – le mois de juillet fut l’un des plus froids des trois décennies précédentes. Pour certains producteurs, les quelques précipitations de juillet et d’août, permirent de nourrir les vignes mais augmentèrent les craintes de moisissures. Pour d’autres producteurs, les pluies furent trop faibles et trop tardives. Les producteurs ayant connu les époustouflants millésimes consécutifs de 2009 et de 2010 se retrouvèrent confrontés à un certain nombre de choix désagréables, ayant tous nécessité un travail et une sélection rigoureux dans la vigne. Début septembre, une violente tempête frappant le nord du Médoc, obligea certains domaines à commencer leurs vendanges plus tôt que prévu ce qui réduit encore les rendements. Avec 1893, la récolte 2011 fut dans le bordelais l’une des plus précoces de l’histoire. Prêts à jeter impitoyablement les raisins non mûrs et endommagés, les producteurs ont malgré tout réussi à produire un bon vin. La sélection rigoureuse, les problèmes rencontrés avec les jeunes vignes, le développement de la moisissure et les dommages causés par la sécheresse et la grêle eurent pour conséquence un faible rendement.

Les grappes ont été vendangées la dernière semaine de septembre. Malgré les difficultés du millésime, grâce à une sévère maîtrise des rendements à la vigne et à une sélection rigoureuse à la vigne et au chai, le domaine de Château Pomeaux a malgré tout récolté une faible quantité de raisins mûrs. Après fermentation malolactique en petits fûts de chêne et élevage en fûts neufs de chêne français, le vin a été mis en bouteille au Château en juin 2013. Le millésime 2011 du vin Château Pomeaux est concentré, épicé, riche, fruité et gourmand.

CRITIQUES

JAMES SUCKLING

“Some berry and cherry character with silky, slightly austere tannins and a medium finish. Best after 2006.”  

ANDREAS LARSSON 

“Dark ruby with a purple hue. The nose is elegant with toasted notes, some oak, dark berries and sweet spices. The palate has a good grip and density of fruit, high but well integrated tannin, layers of dark fruit, finely tuned oak and a long, bold finish, fine potential”

MARKUS DEL MONEGO MW

“Dark purple red with violet hue and black centre. Opulent nose with ripe and juicy fruit, mulberries and elderberries, vanilla, mild spices and toasted flavours. On the palate balmy approach, but firm tannins, medium weight and good length.”