Château Pomeaux 1999

DEGUSTATION

Le 27 décembre 1998, une forte tempête accompagnée de rafales de vent à plus de 190 km/h, s’est abattue sur la région de Bordeaux. Les conditions météo du début d’année 1999, furent ordinaires mais sèches. Déclenché par une explosion de chaleur inhabituelle, le débourrement fut suivi d’un printemps chaud et tardif. Le besoin de traiter la vigne contre le développement du mildiou fut la conséquence d’un climat quasi tropical. La floraison s’est déroulée à bon rythme, dans des conditions normales, entre fin mai et début juin. Avec un temps chaud et sec en juin et juillet, les conditions du début d’été furent idéales. Après un épisode pluvieux en début de mois (7cm de pluie) le mois d’août s’est déroulé sans heurts. Le 5 septembre, un violent orage de grêle a dévasté de nombreux vignobles bordelais, notamment à Saint-Emilion où les domaines touchés ont été contraints de commencer leurs vendanges dès le lendemain. Malgré des rendements élevés, les fortes pluies de septembre ayant imbibé les vignes et dilué les raisins, rendirent la production du millésime 1999 Bordeaux difficile. Mais grâce aux connaissances des techniques viticoles acquises – les vendanges en vert, la volonté de faire des sélections sévères dans les vignes et dans les caves, la capacité d’éliminer l’excès d’eau du vin et de concentrer le jus, et la patience dans la sélection des périodes de vendanges – conduirent à la production de beaux vins de Bordeaux 1999, notamment à Pomerol.

Récolté la première semaine d’octobre 1999, et après une fermentation malolactique dans des barriques neuves de chênes français, ce millésime s’avère extraordinairement robuste, fruité et élégant. La mise en bouteille a eu lieu au Château en juin 2001.

CRITIQUES

LE GUIDE HACHETTE DES VINS

“Petit vignoble, uniquement planté de merlot sur crasse ferrugineuse du secteur de Toulifault. Ce cru a fait une entrée remarquée dans notre Guide avec son 98 qui avait décroché deux étoiles. Le 99 fait mieux encore, puisqu’il obtient un coup de cœur. Nos dégustateurs ont été impressionnés par sa concentration hors du commun: la robe bordeaux est jeune et sombre, presque noire. Le bouquet, d’une remarquable complexité, exprime le raisin bien mur, le merrain réglissé, la truffe. La bouche séveuse et sensuelle, est structurée par des tanins épicés (girofle, poivre). Un superbe pomerol de garde. Dans cinq a quinze ans, il sera parfait sur de la grande cuisine classique. »à une longue garde. Après une telle réussite, on attend la confirmation sur les prochains millésimes”. 

DECANTER

“le vin du Mois » dès Juillet 2001 avec pour appui, les commentaires suivants: « Produit de 100% Merlot, sur le coteau sud est de Pomerol, ce vin est magnifique grâce à son délicieux goût et à son arôme de cerise noire, de chêne avec une pointe de caramel. Nez très profond, avec une bonne acidité et des tanins fermes sur un complexe fruité, mêlé de délicieux arômes vanillés. Cette sensation perdurera plusieurs années.”

“Ce très cher terroir français a une fois de plus produit un autre classique qui vaut son pesant d’or. » … “Le fruit puissant de la cerise noire combiné au goût crémeux de chêne et de cèdre délicatement caramélisé. Mûr, sec et jeune à la fois, ce vin gourmand et complexe, a un bon équilibre entre fraîcheur et fermeté des tanins. Un délice.” 

“Robe profonde, pourpre, intense et stylisée presque opaque, avec une bouche concentrée, réglissée, au coeur de fruit noir fermement structurée. Avec des dominantes de mûres et épices, capiteux avec un très bon équilibre sur une texture de tanin fins. Il aura besoin de temps pour atteindre son apogée.”

REVUE DES VINS DE FRANCE

Une très belle bouteille à la fois délicate et puissante. Le vin est très long en bouche avec un tanin élégant et délicat. La finition est très riche, longue et intense. Ici, nous avons un vin qui s’exhibe avec vigueur. Une saveur révélatrice.”