Château Pomeaux 1998

DEGUSTATION

Dans la région de Bordeaux, le millésime 1998 a vécu des débuts difficiles. Un mois d’avril et un mois de mai frais, humides et sans ensoleillement ont succédé à un hiver modéré. Après une floraison régulière, survenue entre fin mai et début juin, les mois de juin et de juillet furent, avec un manque de soleil et de chaleur, assez peu prometteurs. Les conditions météorologiques du mois d’août à Pomerol furent néanmoins idéales : chaleur, soleil et températures atteignant plus de 37°C pendant plusieurs jours ! Ces températures élevées et une tempête de grêle ayant frappé Pomerol en août ont forcé de nombreux producteurs à pratiquer un éclaircissage sévère. Cette vendange en vert a permis aux domaines de Pomerol d’enrichir la concentration de nombreux vins du millésime 1998. Sur Pomerol, les pluies de septembre et une météo favorable, ont permis aux vignes d’être vendangées dans d’excellentes conditions. En 1998, la région de Bordeaux a produit des vins étonnants, puissants et sublimes. Les meilleurs Pomerol du millésime 1998 sont supérieurs aux vins de la rive gauche et des autres appellations de la rive droite. La production de vins d’appellation Pomerol en 1998 est à la fois riche, musclée et concentrée. De caractère luxuriant, les vins dégagent des arômes de fruits mûrs et offrent des charmes hédonistes à la dégustation.

Les raisins du Château Pomeaux millésime 1998 ont été vendangés dès les premiers jours d’octobre, alors que l’automne offrait ses premières couleurs. Après une vinification rigoureuse et un élevage soigné en barriques neuves, les vins furent mis en bouteille en septembre 2000. Le millésime 1998 de Château Pomeaux a été uniformément salué et est très admiré pour sa concentration, son opulence, son élégance et son équilibre.

CRITIQUES

LE GUIDE HACHETTE DES VINS

“Entrée fracassante pour ce cru dès sa première récolte! Pur merlot planté sur argiles et graves ferrugineuses, élevé deux ans en barrique neuve, cela paraît simple. Et pourtant le résultat est impressionnant. La robe très sombre a des reflets brun noir. L’olfaction, à la fois puissante et subtile, mêle fruits rouges, cerise cuite, épices, moka, cuir, merrain toasté (encore un peu dominant). La saveur chaleureuse, grasse, dense, charpentée par des tanins au grain fin, encore frais, révèle un vin apte à une longue garde. Après une telle réussite on attend la confirmation sur les prochains millésimes. “

WINE SPECTATOR

« Beaucoup d’arômes de baies sucrées. Corsé et rond, avec des tanins mûrs et un arrière-goût de fruits doux. Presque exceptionnel. 

DECANTER

“Nez très profond de café et de cerise mûre, saveur chaleureuse, pleine de tanins ronds propres à une longue garde. Une structure et composition en parfaite harmonie.”

LE NOUVEL OBSERVATEUR

“Une étoile est née à Pomerol avec la millésime 1998. Du pur merlot planté sur argiles et graves ferrugineuses, élevé en barriques neuves. Résultat impressionnant”

WINE SPECTATOR

“Arôme de fruits mûrs, ce vin est généreux et plein de rondeur avec des tannins mûrs et une fin de bouche souple ; un vin quasi exceptionnel. “Plein d’arômes de prunes et de framboises et une touche de vanille ; délicieux”. 

CHRISTOS KEHAGIAS 

“Un vin phénoménal. Des notes légèrement épicées. ”